Lundi 22 mai 2017

Montage et peinture I

Bien le bonjour !

Pour faire court, cet article présente, étape par étape, de la réalisation d’un Marine Tactique. Chacune de ces étapes est accompagnée d'explications sur les méthodes et outils utilisés. 

Si le détail de la réalisation ne vous intéresse pas, je vous invite à cliquer sur le lien suivant pour accéder directement au résultat : c'est par ici.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, commençons donc par les pièces choisies pour réaliser cette figurine :

  • Jambe et torse (Forge World)
  • Bras (Games Workshop)
  • Epaulières (Forge World)
  • Paquetage dorsal (Games Workshop)
  • Variante de Bolter (Forge World)

I - L'ébarbage

Le choix des pièces terminé, commence l’ébarbage...

Cette étape est importante dans la mesure où elle permet d’obtenir un rendu bien plus réaliste : disparition des lignes de moulage héritées des moules utilisés pour fabriquer ces différentes pièces.

Muni d’une simple lime à ongle ainsi que d’une petite lame aiguisée, j'ai veillé à bien faire disparaitre les diverses imperfections apparentes. 

Afin de pouvoir accéder aux moindres recoins de la figurine, il est recommandé de n'assembler les différentes pièces composant vos figurines qu'après les avoir peintes.

II - La sous-couche

La sous-couche est la prochaine étape. Cette dernière est indispensable afin de permettre à la peinture d'accrocher à la figurine.

La couleur de la sous-couche dépend de la future couleur dominante utilisée : pour une figurine foncée, préférez bien évidement le noir et à l'inverse du blanc pour une couleur dominante claire.

Dans mon cas, 90% de ma figurine allant être bleue à l'issue de mon travail, j'ai opté pour une sous-couche bleue. A vous d'arbitrer.

Deux possibilités s’offrent à vous pour appliquer cette sous-couche :

  1. Peindre à la mains la figurine avec une couleur unie.
  2. Passer la figurine à la bombe de peinture

Cette deuxième méthode facilite grandement la tâche puisqu’il suffit de se placer à 20-30cm de la pièce concernée et appliquer la peinture par petits à-coups.

Attention à ne pas surcharger de peinture la figurine de peinture au risque d'estomper certains détails.

La sous couche de bras, tête & arme

III - La peinture

Voici toutes les couleurs requises à la finalisation de ma figurine :

  1. Bleu marine : couleur principale de l'armure.
  2. Gris foncé métallisé : pour toutes les parties métalliques de l'armure et l'arme.
  3. Marron foncé : sacoches en cuir.
  4. Rouge : yeux ainsi que certains raccordements d'armure.
  5. Vert clair : raccordements d'armure divers.
  6. Noir : jointures d'armure.
  7. Blanc : marquages d'armure.
  8. Jaune/marron : bordure d'épaulières.

Cette étape ne nécessite pas spécialement d'illustrations : j'ai simplement peint les différentes surfaces évoqués dans la liste ci-dessus.

IV - Eclaircissements

L'étape suivant a été l’éclaircissement des arrêtes de la figurine :

Éclaircissement des arrêtes

Un bleu légèrement dilué avec du blanc m'a permis d'obtenir un bleu plus clair à appliquer sur toutes les arrêtes de l'armure.

Pour un rendu optimal, attention à ne pas surcharger votre pinceau en peinture : servez-vous d'un morceau d'essuie-tout  afin de frotter votre pinceau dessus et laissez sur celui-ci juste le minimum de peinture avant d'effleurer délicatement les arrêtes de la figurine.

J'ai ensuite fait de même pour le cuir avec une mélange de jaune/marron et marron foncé.

Les bras et l'arme suivirent par la suite le même traitement.

Éclaircissement des arrêtes

Le paquetage dorsal aussi.

Assemblage de la figurine

V - L'assemblage

Au sujet de l'assemblage, la colle que vous devez utiliser dépend de la matière sur laquelle vous travaillez.

En effet, la colle plastique sera inopérante sur des pièces en résine. Vous devez donc vous munir de super-glue pour fixer la résine à la résine mais aussi la résine au plastique. La super-glue est également efficace pour coller le plastique au plastique. Cependant, autant utiliser la colle plastique prévue à cet effet : la super-glue est plus susceptible à la casse que la colle plastique en cas de chocs et coûte également plus cher.

VI - Les symboles

Le choix du Space Marine m'oblige à agrémenter ma figurine de détails supplémentaires, notamment sur ses épaulières.

Là, j'ai donc eu le choix de me servir des planches de décalcomanies fournies par GW ou bien de peindre mes propres insignes.

Cette deuxième méthode étant généralement moins propre que la première.

Décoration des épaulières

Comme vous pouvez le voir, la forme est là mais le tracé manque de précision : j'ai besoin d'entrainement.

VII - Les lavis

L'une des dernières étape est celle de l'application des différents lavis. 

En quoi consiste cette étape ?

Il s'agit simplement de l'ajout d'une espèce d'encre qui va aller se répandre dans tous les recoins de la figurine et ainsi assombrir ces derniers.

Trois lavis on été appliqués ici, chacun s'appliquant sur sa couleur respective :

  1. Marron
  2. Bleu foncé
  3. Noir

Pour l'application de ces lavis, rien de plus simple. Utilisez un pinceau de taille moyenne, trempez-le dans le pot à mi-hauteur de ses poils, et appliquez-le sur les zones de la figurines de couleur correspondante.

Veillez à ne pas surcharger la figurine de lavis, cela risquerai de trop l'assombrir.

Le lavis

Cette simple application de lavis améliore grandement l'aspect de la figurine : l'aspect "flambant neuf" laisse place à un effet réaliste du à la capacité du lavis de se glisser dans les creux et ainsi simuler des ombres.

Il ne reste plus qu'à fixer ma figurine sur son socle. Vous trouvez un tutoriel en 2 parties illustrant la création d'un socle de type rocheux dans le même style de celui que j'ai utilisé pour cette figurine (le lien est disponible à la fin de cet article).

Chose faite :

Fixation de la figurine au socle

VIII - Le rendu final

Le rendu final

Mon Space Marine Tactique est donc terminé.

J'espère que cet article a été instructif, n'hésitez pas à poser la moindre question en me contactant par email ici.

Ce sera tout pour le moment !

Le tutoriel de création de socle est accessible ici.

Bien à vous, Jean.